Presque le silence de Julie Estève 

Cassandre est une adolescente souffre-douleur de ses camarades de classe qui l’ont surnommée le Caniche à cause de des cheveux roux et frisés. Elle est secrètement amoureuse du beau Camille mais trouve du réconfort auprès de Jonas avec qui elle apprend à taguer les murs. Cassandre finit par aller consulter un voyant qui lui fera cinq prophéties qui vont avoir une grande influence sur sa vie.  

De l’enfance à la mort, le récit suit Cassandre et ses péripéties. L’amour, la mort, les séparations, la perte, les relations familiales, l’amour maternel, l’environnement… beaucoup de sujets pour ce roman très épuré et très sombre.  

“La vie est une suite inexorable de pertes. Les hasards malheureux n’ont pas de calendrier ni d’intention. Ils viennent, un jour ou l’autre, fracasser l’existence.” 

Malheureusement, il est difficile de s’attacher à ce personnage malmené par la vie tant l’exercice de style de l’auteure est palpable à chaque ligne. On ressent beaucoup d’application dans l’écriture et cela finit par tenir l’émotion à distance et par faire écran entre le lecteur et Cassandre. C’est dommage car il y a quelques moments très forts, notamment dans ses relations avec Camille et son fils.  

Et puis il y a tant de douleur et de désespoir dans ce récit que cela plombe totalement la lecture. On ne peut s’empêcher d’attendre la prochaine catastrophe qui arrivera inévitablement et cela rend l’ensemble répétitif et un peu lassant.  

Presque le silence – Julie Estève (Editions Stock – janvier 2022) 

11 commentaires sur “Presque le silence de Julie Estève 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s