Un jour de Maurice Genevoix  

S’étant perdu lors d’une promenade dans la campagne le narrateur, par ailleurs écrivain, rencontre Fernand d’Aubel qui le reçoit chez lui puis le remet sur le bon chemin. De cette brève rencontre, le narrateur gardera un souvenir vif mais il ne reverra Fernand d’Aubel que dix-sept ans plus tard, sur la demande de celui-ci qui a une requête spéciale à faire à l’écrivain : lui consacrer une journée entière, de l’aube à la tombée de la nuit, durant laquelle ils chemineront dans la campagne pour découvrir la nature, s’en imprégner et échanger. Le livre de Maurice Genevoix raconte cette journée où il semble ne rien se passer et où pourtant des choses essentielles seront dites et ressenties.  

Peut-on dire que ce roman si particulier se range dans le genre “nature writing” bien avant que le terme ne soit largement répandu ? En tous les cas, c’est un véritable hymne à la nature, à sa puissance mais aussi (déjà, car ce roman est paru en 1976) à appel à la vigilance face à sa destruction. C’est un livre intemporel qui parle aussi de fraternité, rejoignant là un thème cher à Maurice Genevoix et traité dans ses livres de guerre, et du temps qui passe.  

“La mousse feutrait le sable du chemin que je suivais. De part et d’autre la foule des pins sylvestres espaçait ses hautes colonnades d’un rose ardent peu à peu mauvissant sur les profondeurs bleues du sous-bois. Le silence même et sérénité. L’essor brusque d’un ramier dans les cimes, le déboulé d’un garenne or d’un roncier, le saut rebondissant d’un écureuil dans la perspective de l’allée s’intégrait parfaitement à se silence et à sa paix.” 

Et bien sûr, on retrouve ici la langue et la plume de Maurice Genevoix, cette incroyable puissance d’évocation qui fait naître chez le lecteur toutes les sensations liées à la nature et qui évoque, presque de manière sensuelle et organique, ce plaisir d’être à la nature. Il faut avoir lu la description de la rencontre du narrateur avec un cerf pour saisir toute la poésie et la force de ce texte.  

Un livre qui appelle à la réflexion sur les relations humaines et les forces de la nature qui, sans jamais être moralisateur, délivre des messages essentiels et terriblement actuels. Un livre qui donne envie de partir marcher dans la nature en étant attentif aux sons, aux odeurs, aux ressentis. Une véritable leçon de vie qui chante l’harmonie entre la faune, la flore et l’humain mais aussi l’immense fragilité de cette nature que l’homme transforme sans cesse.  

Quelle belle idée que d’avoir réédité ce texte, roman testament de Maurice Genevoix.  

Un jour – Maurice Genevoix (Editions Plon – septembre 2021) 

4 commentaires sur “Un jour de Maurice Genevoix  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s