Juillet 2020

Le mois de juillet était cette année encore pour moi synonyme de vacances. Deux semaines à respirer le bon air, après le confinement et avant de replonger dans un quotidien quelque peu perturbé par tout ce qui est lié à la présence persistante de ce virus.  

Deux semaines mises à profit pour découvrir des auteurs, s’immerger dans des histoires ou dans des témoignages passionnants.  

Neuf livres ont jalonné ce mois de juillet, et on peut dire que les choix ont été pour le moins éclectiques puisqu’à côté des romans, se sont positionnés un essai, un journal intime et des correspondances. Une belle diversité que j’aime cultiver autant que possible.  

Pas de coup de cœur toutefois ce mois-ci, mais globalement de bonnes ou de très bonnes lectures. Avec toutefois une petite déception (liens vers les chroniques en cliquant sur le titre).  

Les très bonnes lectures 

Summer Mélodie de David Nicholls

Journal d’Irlande de Benoîte Groult

Les bonnes lectures 

Tir aux pigeons de Nancy Mitford  

Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz

André Gide & Marcel Proust de Pierre Masson  

New-York Odyssée de Kristopher Jansma    

La Nanny de Gilly Macmillan

Lettres à Anne de François Mitterrand

Les déceptions 

Isabelle, l’après-midi  de Douglas Kennedy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s