Un homme sans histoires de Nicolas Carreau 

Henri Reille est expert-comptable. Il emploie toute son énergie à ce que rien ne lui arrive et à ce que sa vie soit réglée comme du papier à musique. Des horaires maîtrisés, une tenue vestimentaire passe-partout, un mariage moyen, une vie millimétrée… rien ne dépasse. Henri a toutefois un attachement viscéral aux boutons de manchette que lui a légués son grand-père. Alors quand Henri voit ces boutons accrochés aux manches de son ennemi juré, il voit rouge. Et il comprend par la même occasion que Géraldine, sa femme, est la maîtresse de cet homme qu’il déteste. A l’encontre de toute ses habitudes, Henri va décider d’aller récupérer ces boutons de manchette et là… tout bascule. Et voilà Henri en pleine cavale, quittant sa tranquille ville de Belprat à destination de l’Allemagne. Enfin, c’est ce qu’il croit car ses aventures vont l’emmener bien plus loin !  

« Calmé, Henri hésitait entre deux attitudes : lâcher ces types et leur bagnole repérable à dix mille et fuir de son côté à la première occasion ou s’accrocher à eux et espérer qu’ils soient au moins compétents dans leur domaine. Après tout, il était lui aussi un criminel et l’association de malfaiteurs avait ses bons côtés, comme la protection mutuelle. » 

Ce premier roman de Nicolas Carreau est très réussi. Distrayant, drôle et parfaitement maîtrisé, il met en scène des personnages quelque peu loufoques auxquels on s’attache rapidement. Même si les situations sont parfois totalement ubuesques, on tourne les pages et on suit les aventures d’Henri avec grand plaisir. On voyage ainsi avec lui, et les comparses qu’il va trouver sur sa route, de l’Allemagne à New-York, du Mexique à l’Argentine cherchant à échapper à ceux qu’il imagine en train de le poursuivre.  

On sent chez l’auteur une certaine passion pour les romans d’aventure, les livres de Jules Verne, l’humour des frères Coen, et étrangement le mélange de tout cela fonctionne parfaitement. La folle épopée d’Henri emporte totalement le lecteur et l’incite à tourner les pages pour savoir où le mènera l’aventure et la rencontre suivantes. Un excellent moment de lecture. 

Un homme sans histoires – Nicolas Carreau (Editions JC Lattès – mars 2022) 

3 commentaires sur “Un homme sans histoires de Nicolas Carreau 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s