La disparition d’Adèle Bedeau de Graeme Macrae Burnet

La disparition d'Adèle Bedeau_Avis blog.JPGDès la préface le ton est donné, Graeme Macrae Burnet va jouer avec son lecteur et le balader tout au long du roman ! Et ça fonctionne très bien.

Deux personnages, Manfred Bauman le banquier et Georges Gorski le policier évoluent dans une ville banale et maussade, Saint-Louis, près de Strasbourg.

 

 

 

 

 

« Saint-Louis est une ville d’environ vingt-mille habitants nichée au fin fond de l’Alsace, séparée de l’Allemagne et de la Suisse par la largeur du Rhin. C’est un endroit assez peu remarquable et, à part les traditionnelles maisons à colombage typiques de la région, il n’y a pas grand-chose pour retenir les visiteurs. Comme beaucoup de villes frontalières, c’est un lieu de travail, c’est un lieu de transit. Les gens la traversent en route pour ailleurs, et elle manque à ce point d’intérêt qu’il semble que ses habitants eux-mêmes s’y soient résignés. »

Manfred est secret, inadapté, la plupart du temps transparent pour les autres et légèrement paranoïaque. Georges, de son côté, est hanté par un meurtre qu’il n’a pas su élucider 20 ans auparavant.

Lire la suite « La disparition d’Adèle Bedeau de Graeme Macrae Burnet »

Publicités

Janet de Michèle Fitoussi

« Qui tiendrait pour acquis que Janet Flanner avait inventé le journalisme littéraire ? Qui saurait que pendant les décennies d’entre-deux-guerres, l’éclat particulier de Paris, son génie, sa créativité, seraient dus en partie aux femmes, les Françaises et les étrangères, qui avaient choisi de s’y fixer ? »

Janet.JPGJanet Flanner quitte les États-Unis pour fuir une vie toute tracée qui ne lui convient pas.

Elle s’installe à Paris juste après la première guerre mondiale alors que la ville est le rendez-vous culturel des intellectuels, notamment américains : Hemingway, Gertrude Stein, Fitzgerald, Dos Passos. Mais où on y croise aussi Picasso, Chagall, Modigliani, Diaghilev… et bien sûr les Breton, Aragon, Guitry, Colette, Cocteau, Gide ou Giraudoux.

Dans ce foisonnement littéraire et artistique sans pareil et cette vie de bohème, créatrice d’une émulation riche et fondatrice d’une œuvre éternelle, Janet s’épanouit et trouve sa place jusqu’à devenir, durant cinquante ans, la correspondante à Paris du magazine le New Yorker, traversant les bouleversements historiques et personnels qui émaillent ces années

Lire la suite « Janet de Michèle Fitoussi »

La compagnie des livres de Pascale Rault-Delmas

La compagnie des livres

Une histoire qui, à la base, a tout pour me plaire : la rencontre de deux amoureux des livres, une magnifique librairie, une histoire de classes qui ne veulent/peuvent pas se mélanger, une période (la fin des années 60 et le début des années 70) où souffle un vent de révolte et de changement en France, un petit air de François Mauriac trente ans après.

Malheureusement, je n’ai pas réussi à adhérer complètement à l’histoire même si les personnages de Annie et Michel sont attachants dans leur envie d’émancipation et de lecture.

 

« Michel est reparti chez lui avec un exemplaire flambant neuf de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, que Lucien lui a offert pour son anniversaire. Rien n’aurait pu avoir plus de valeur à ses yeux. Lucien lui a confié un véritable trésor : à onze ans, il vient de recevoir son premier livre »

La faute sans doute à une écriture un peu trop simple et sans originalité qui me laisse sur ma faim, moi qui suis plutôt adepte des longues phrases hugoliennes et d’un vocabulaire et d’un style riches.

Lire la suite « La compagnie des livres de Pascale Rault-Delmas »

Que va-t-on faire de Knut Hamsun ? de Christine Barthe

« Ils disent que je suis un traître. Je suis un traître mais mon procès est reporté. Je suis un traître qu’ils ne veulent pas juger. »

Que va-t-on faire de Knut Hamsun-Blog.JPGVoilà, toute la question est dans le titre ! Que va-t-on bien pouvoir faire de Knut Hamsun ? Et d’abord qui est ce Knut Hamsun ? Ecrivain norvégien, prix Nobel de littérature en 1920, personnalité reconnue et même adulée dans son pays, Kurt Hamsun est controversé à cause de ses prises de positions pro-nazies durant la seconde guerre mondiale et son soutien au régime hitlérien.

Christine Barthe a choisi de privilégier le mode du roman dans ce récit percutant qui raconte l’histoire de cet homme octogénaire, enfermé dans un hôpital psychiatrique. A la fin de la guerre, la question se pose de savoir quoi faire de cet intellectuel à la réputation entachée. L’un des dilemmes qui se posent étant de pouvoir condamner l’homme sans perdre son œuvre. Knut Hamsun se retrouve ballotté entre maison de retraite et hôpital psychiatrique en attendant que la justice sache quoi faire de lui. La solution sera trouvée, il est déclaré comme étant une « personnalité aux facultés mentales affaiblies de façon permanente », annulant ainsi toute perspective de procès.

Lire la suite « Que va-t-on faire de Knut Hamsun ? de Christine Barthe »

Manhattan Beach de Jennifer Egan

Ma première rencontre avec Jennifer Egan s’est faite à travers son roman Qu’avons-nous fait de nos rêves ? Un livre à l’écriture acérée sur les compromissions que la vie nous impose.

Manhattan Beach-Blog.JPGAvec Manhattan Beach, Jennifer Egan nous transporte aux États-Unis, au cœur de New-York. En pleine période de la seconde guerre mondiale, l’auteur nous décrit une ville peuplée de gangsters où la vie n’est pas particulièrement tendre avec Anna et sa famille.

Jeune femme forte, courageuse et combative Anna ne se laisse abattre ni par l’adversité (le départ de son père, le décès de sa sœur handicapée) ni par les diktats qui gèrent la vie des femmes de son époque. Elle n’hésite pas à jouer avec le feu en nouant une relation avec Dexter Styles, un gangster qu’elle soupçonne de savoir où est son père, ou de s’imposer pour devenir scaphandrier dans cette époque chaotique où les hommes partis à la guerre ont laissé la place aux femmes.

Avec une plume toujours précise et à un rythme qui ne s’essouffle jamais malgré les plus de 400 pages du roman, Jennifer Egan nous dresse le portrait d’une jeune femme au destin tourmenté mais qui fait ses choix et les assume même s’ils doivent s’avérer dangereux ou négatifs.

Un très beau portrait de femme et une intéressante plongée au cœur d’une ville et d’une époque exceptionnelles.

Manhattan Beach – Jennifer Egan (Robert Laffont – Août 2018)

Lecture de la rentrée littéraire, merci à NetGalley France et aux Éditions Robert Laffont

Midi de Cloé Korman

Comme promis, je reviens sur une lecture faite dans le cadre des Explorateurs de la rentrée littéraire de Lecteurs.com.

Midi_Avis Blog.JPGParmi les 4 titres sélectionnés, j’ai eu le privilège de lire le très joli roman de Cloé Korman, Midi, paru aux éditions du Seuil. Une auteure que je ne connaissais pas et dont le livre a été une très belle découverte.

Claire est médecin. Un jour un patient est admis dans son hôpital et demande à la voir. Sous les traits de ce malade qui semble être en fin de vie, Claire reconnaît Dominique, un ancien amant qu’elle a connu 15 ans plus tôt, alors qu’elle animait un atelier de théâtre pour enfants avec sa meilleure amie Manu.

La clé de l’histoire paraît résider là, dans ce qui s’est passé il y a 15 ans, au cours de cet été, entre Claire et Dominique, entre Claire et Manu, entre Dominique et Manu, et avec les enfants qui étaient présents à ce stage et qui répétaient La Tempête de Shakespeare. Quelque chose semble être lié plus particulièrement à Joséphine, une petite fille un peu à l’écart, un peu différente, un peu trop secrète.

Lire la suite « Midi de Cloé Korman »