La fille du fermier de Jim Harrison

Dois-je avouer ici que je n’avais jamais lu un livre de Jim Harrison jusqu’à aujourd’hui ?  

Eh bien oui, je l’avoue et je m’en repentis car ce premier livre lu est une véritable révélation. 

Sarah est une jeune fille qui vit dans les années 80 dans le Montana, seule avec son père, sa mère les ayant quittés. L’adolescente est plutôt solitaire et a pour seule compagnie son cheval, Lad, sa chienne Vagabonde et les livres. Un jour, un événement violent va la faire sortir définitivement de l’enfance et mettre dans son cœur et son esprit des envies de vengeance.  

Cette nouvelle extraite du recueil intitulé « Les jeux de la nuit », est un fabuleux portrait de jeune fille intelligente et attachante et un merveilleux voyage au cœur des paysages du Montana. La nature joue un rôle très important dans le récit semblant s’accorder aux pensées et au changements que traverse Sarah.  

« Assise là, en scrutant le paysage avec ses jumelles à la recherche d’une antilope, elle sentait sous le sternum une boule de solitude. Qui connaissait-elle ? Elle se rappelait quelques amies d’enfance, six ans plus tôt. Sa grand-mère, qui avait été sa professeur de piano, n’avait plus toute sa tête et résidait dans une maison de retraite. Priscilla avait disparu. Terry était enterré vivant dans son propre esprit. Marcia avait connu de bonne heure l’appel du mâle, comme tant de filles à la campagne dans le Montana, où la transition entre la fille et la femme se fait très vite. Les vrais amis de Sarah étaient l’esprit de Tim et les livres. » 

Livrée à elle même, la jeune fille doit vivre des drames et prendre des décisions bien trop chargées de conséquences pour son jeune âge.  

Dois-je encore parler du style de l’auteur, incisif, précis, lyrique. On ne se perd jamais dans des détails inutiles et on reste toujours au plus près du personnage principal, les grands espaces et les descriptions de la nature donnant un souffle supplémentaire au récit. 

C’est prenant et addictif. Je me réjouis d’avoir toute l’œuvre de Jim Harrison à découvrir ! 

Découvrir Jim Harrison autrement :

Le magazine America a déjà mis Jim Harrison à l’honneur plusieurs fois. On retrouve l’auteur américain dans le numéro 3 de la revue paru à l’automne 2017 avec une nouvelle inédite étrangement intitulée «L’Affaire des bouddhas hurleurs». On le retrouve aussi dans le numéro 9 de l’été 2019 consacré à l’Amérique Indienne avec un récit consacré à sa relation au monde indien.

François Busnel a réalisé un documentaire destiné au cinéma sur Jim Harrison, intitulé « Seule la terre est éternelle« . Présenté en avant première au Festival Lumières à Lyon en octobre il semble qu’il n’ait pas encore trouvé de distributeurs.

La fille du fermier – Jim Harrison (Editions Flammarion 2010 / Éditions Folio 2017) 

7 commentaires sur “La fille du fermier de Jim Harrison

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s