Göteborg de Patrick Fitamant

Processed with MOLDIV

Lydie est psychothérapeute, membre actif d’une société féministe secrète, l’Internationale des Sœurs de Marie, et traîne derrière elle un lourd passé. Oliver est un jeune acteur apparemment sans histoire. Leurs chemins vont se croiser à cause d’une somme d’argent qui a mystérieusement transité d’un compte à l’autre sans qu’ils se connaissent. Commencent alors pour Lydie et Oliver des enchaînements d’événements qui vont totalement transformer leurs vies.  

Sur fond de société secrète née au XIIIème siècle, de recherche sur le génome humain, de combat pour l’égalité des sexes (ou plutôt pour la prééminence féminine), de communauté gynarchique, de menace bioterroriste et d’intelligence artificielle, Patrick Fitamant nous entraîne dans un récit plein de suspens au rythme soutenu.  

Enchaînant les chapitres qui alternent les histoires d’Oliver, de Lydie et de Christopher, un homme de main qui aide la jeune femme, ce récit enchaîne les rebondissements, ne laissant jamais de répit au lecteur

Je ne suis sans doute pas la mieux placée pour avoir un avis sur ce roman qui est une sorte d’hybride entre science-fiction et polar, donc assez éloigné de mes lectures habituelles. Mais ce que je sais c’est que j’ai lu avec intérêt et quasiment d’une traite le livre

«Homme, es-tu capable d’être juste ? C’est une femme qui t’en fait la question ? Tu ne lui ôteras pas du moins ce droit. Dis-moi ? Qui t’a donné le souverain empire d’opprimer mon sexe ? Ta force ? Tes talents ? Observe le créateur dans sa sagesse ; parcours la nature dans toute sa grandeur, dont tu sembles vouloir te rapprocher, et donne-moi, si tu l’oses, l’exemple de cet empire tyrannique. » (extrait d’une lettre adressée par Olympe de Gouges à la reine Marie-Antoinette cité dans Göteborg) 

Au-delà du récit j’ai trouvé intéressante la réflexion autour de cette société féminine qui reproduit finalement ce qu’elle dénonce chez les hommes, alimentée par une rancœur et une envie de vengeance tenaces. Même si certaines essaient de mettre en place des valeurs moins basées sur les rapports de force et plus sur la bienveillance et l’écoute pour créer une certaine harmonie. Finalement, ce sont deux branches d’une même communauté qui se combattent, l’une totalement radicale dans sa lutte et l’autre plus mesurée. 

Pour résumer : un polar science-fiction qui fonctionne très bien sur fond de réflexion sur les rapports femmes-hommes, sujet ô combien dans l’ère du temps, et de menace biologique, un agréable moment de lecture.  

Göteborg – Patrick Fitamant (Noir’Édition – septembre 2019) 

2 commentaires sur “Göteborg de Patrick Fitamant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s