Je vous en prie, silence de Marie-Haude Mériguet

Jeanne découvre que Fabien, son mari depuis quinze ans, la trompe. Mais Jeanne décide de ne rien dire, partant du principe que ce qui n’est pas dit n’existe pas. Seulement ce n’est pas si simple de faire comme si tout était normal.

La base du roman est originale et intéressante. Habituellement une histoire d’adultère raconte la découverte, la séparation et la reconstruction. Ici, on plonge dans les affres de Jeanne qui se protège derrière son aveuglement volontaire.

« Elle avait considéré sa décision de se taire comme une réaction d’urgence davantage qu’une vraie démarche de pouvoir. A ceux qui trompaient, ont donnait des conseils sur ce qu’il fallait dire, comment le dire, voire même comment ne surtout pas le dire. À ceux qui étaient trompés, on conseillait de dire, toujours : pour que ça sorte, pour se réparer, pour avancer. Ou pour savoir. Jamais on ne les accompagnait dans leur choix de silence… Et dans tout ce qui comporter de plus profond. »

Il est intéressant de démonter avec elle le mécanisme d’une « méthode » qu’elle met en place pour survivre à ce choc et pour faire perdurer son couple. Même si on peut se demander aussi s’il ne s’agit pas de sa part d’une forme de lâcheté face à une situation qu’elle ne veut pas aborder ainsi que face aux conséquences que cela aurait sur sa vie.

Mais le récit traîne un peu en longueur et les questionnements de Jeanne deviennent un peu répétitifs. Si bien qu’on finit par avoir juste envie qu’elle crève l’abcès et qu’elle confronte son mari à son infidélité. Car Jeanne n’est jamais aussi touchante que lorsqu’elle lâche prise, qu’elle ose enfin affronter la réalité et en prendre toute la mesure. Et le récit trouve toute son intensité et ses accents de vérité dans ces moments où Jeanne capitule face au chagrin et à la cruauté de la situation.

Le roman aurait sans doute gagné à être plus concis pour mieux transmettre toute la mélancolie, la subtilité et la complexité du personnage de Jeanne et en extraire toute la saveur.

Je vous en prie, silence – Marie-Haude Mériguet (Librinova – juin 2019)

3 commentaires sur “Je vous en prie, silence de Marie-Haude Mériguet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s