Pour tout te dire de Gilly Macmillan

Lucy Harper est une célèbre auteure de polars dont l’héroïne, inspectrice de police, Eliza Grey a conquis de nombreux lecteurs. Mais Lucy cache aussi un terrible secret : la disparition de son petit frère de 4 ans, Teddy, dont elle est le seul témoin et sur laquelle elle a caché bien des informations. Lorsque Dan, le mari de Lucy, achète une maison sans la consulter à proximité du lieu où ce drame a eu lieu, la vie de Lucy bascule. Car Dan disparaît avant d’être retrouvé mort. Qui l’a tué et pourquoi ? Lucy est-elle si innocente qu’il y paraît ou a-t-elle bien plus de choses à cacher ? Est-elle une victime, une meurtrière, le jouet d’une machination ou tout simplement paranoïaque ? Et pourra-t-elle garder encore longtemps le silence sur ce passé qui l’obsède ? 

“Nous avons trinqué, j’ai souri et ravalé mon sentiment de malaise en même temps que je buvais mon champagne. Comment lui expliquer ce que j’avais fait quand je ne pouvais pas lui révéler la vérité sur Eliza, parce que j’étais sûre qu’il ne comprendrait pas ? Après tout, quel genre d’auteur crée un personnage qui sort de ses livres pour entrer dans sa vie ? Il me prendrait pour une folle.” 

Gilly Macmillan conduit le lecteur aux limites de la folie et de la schizophrénie avec ce personnage de Lucy qui parle sans cesse à cette amie, Eliza, qui habite son esprit et lui dicte parfois ses gestes et ses paroles. Si cela lui a permis de construire une œuvre littéraire conséquente, c’est aussi cette relation qui la maintient dans un passé dramatique hanté par la disparition de Teddy. Ce personnage borderline ajoute un ressort dramatique à ce thriller captivant car le lecteur ne peut absolument pas avoir confiance dans ses impressions et dans ses propos. Et si Lucy se lance dans une véritable enquête pour élucider le meurtre de son mari, comment être sûr que ce qu’elle vit, ce qu’elle voit et entend est effectivement réel et qu’elle n’est pas victime de son imagination ?       

Tout se tient parfaitement dans ce récit qui alterne passé et présent. Les voisins sont inquiétants juste ce qu’il faut pour amener le lecteur à les soupçonner de cacher des choses, Dan est décrit comme un homme à la double personnalité, jaloux du succès de sa femme mais en profitant largement et ayant probablement quelques sombres secrets enfouis et Lucy est donc cette femme un peu étrange qui cohabite avec la personnalité d’Eliza.  

Toutefois, le dénouement laissera quelque peu le lecteur sur sa faim. Un dénouement qui semble un peu bâclé et qui ressemble à un final du Club des Cinq alors qu’on attendait vraiment beaucoup de cette conclusion.  

Pour tout te dire – Gilly Macmillan / Traduction Isabelle Maillet (Editions Les Escales – juin 2021) 

A lire aussi, ma chronique de La Nanny de Gilly Macmillan

3 commentaires sur “Pour tout te dire de Gilly Macmillan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s