La disparition d’Adèle Bedeau de Graeme Macrae Burnet

La disparition d'Adèle Bedeau_Avis blog.JPGDès la préface le ton est donné, Graeme Macrae Burnet va jouer avec son lecteur et le balader tout au long du roman ! Et ça fonctionne très bien.

Deux personnages, Manfred Bauman le banquier et Georges Gorski le policier évoluent dans une ville banale et maussade, Saint-Louis, près de Strasbourg.

 

 

 

 

 

« Saint-Louis est une ville d’environ vingt-mille habitants nichée au fin fond de l’Alsace, séparée de l’Allemagne et de la Suisse par la largeur du Rhin. C’est un endroit assez peu remarquable et, à part les traditionnelles maisons à colombage typiques de la région, il n’y a pas grand-chose pour retenir les visiteurs. Comme beaucoup de villes frontalières, c’est un lieu de travail, c’est un lieu de transit. Les gens la traversent en route pour ailleurs, et elle manque à ce point d’intérêt qu’il semble que ses habitants eux-mêmes s’y soient résignés. »

Manfred est secret, inadapté, la plupart du temps transparent pour les autres et légèrement paranoïaque. Georges, de son côté, est hanté par un meurtre qu’il n’a pas su élucider 20 ans auparavant.

« Mon erreur était de ne pas rechercher le bon type de personne. C’était la première fois que j’enquêtais sur un meurtre, et mes seuls repères venaient de ce que j’avais lu dans les livres. Mais ce que les livres ne vous disent pas, c’est que parfois un meurtre est juste une affaire de hasard. Et on ne peut pas enquêter sur le hasard. »

Quand Adèle Bedeau, la serveuse du restaurant où Manfred a ses habitudes, disparaît, les routes de Georges et Manfred se croisent à nouveau. Ah oui, parce qu’il y a vingt ans déjà…

Jeu de pistes autour d’une disparition, jeu de miroir autour de deux hommes englués dans leurs passés, jeu de dupes autour de la vérité, ce roman se lit avec un petit sourire constamment au bord des lèvres car la plume de Graeme Macrae Burnet est volontiers ironique et mordante.

Les personnages de Manfred et Georges prennent corps peu à peu, révélant leurs failles et leurs contradictions. 

J’ai lu ce livre de la rentrée littéraire d’une traite, jusqu’au dénouement, surprenant !

La disparition d’Adèle Bedeau – Graeme Macrae Burnet (Editions Sonatine – août 2018)

Merci à NetGalley FRANCE et Editions Sonatine

Elle en parle :  Devoratrix Libri

Un commentaire sur “La disparition d’Adèle Bedeau de Graeme Macrae Burnet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s