Mars 2019

Voilà un mois de mars qui a tenu toutes ses promesses !

Ce mois printanier a été riche de lectures – pas moins de 13 livres lus (ou presque) et de rencontres et sorties.

Côté lectures…

Si, en termes de lecture, j’ai un peu mal commencé avec l’abandon du livre Occident de Simon Liberati (Editions Grasset), la suite de mes découvertes livresques a été plutôt fructueux.

Commençons par mes coups de cœur. Tout d’abord le magnifique et très touchant roman de Delphine de Vigan, Les Gratitudes (Editions JC Lattès).

Puis le roman puissant et poétique de Donal Ryan, Tout ce que nous allons savoir (Editions Albin Michel).

Parmi les lectures à retenir, il y a encore le très joli livre de Mariam Sheik Fareed, Le syndrome de l’accent étranger (Autoédition Publishroom). Un roman sensible et juste à qui il ne manque qu’un peu plus d’approfondissement des personnages.

Philippe Joanny nous embarque, quant à lui dans un récit plus écorché mais tout aussi poignant dans Comment tout a commencé (Editions Grasset).

Un petit tour du côté de la biographie avec Edmonde de Dominique de Saint-Pern (Editions Stock). Consacré aux jeunes années d’Edmonde Charles-Roux, ce récit donne envie d’en savoir plus sur cette femme incomparable.

Récits d’époque, Belle-Amie d’Harold Cobert (Editions Les Escales) et Le sang des Mirabelle de Camille Peretti (Editions Calmann-Lévy) partagent une réelle qualité d’écriture et la capacité de faire plonger le lecteur au cœur d’une époque.

Pas de mois de lecture sans un petit polar/suspens. Le premier roman de Danya Kukafka, Dans la neige (Editions Sonatine) est bluffant de maîtrise et la psychologie des personnages très bien étudiée.

Quelques lectures plus mitigées, avec Fannie Flagg – Toute la ville en parle (Le Cherche Midi) ; Patrick Rambaud – Emmanuel Le Magnifique (Editions Grasset) ; Yannick Haenel – La solitude Caravage (Editions Fayard) et Sarah Koskievic – La Meute (Editions Plon).

Côté événements…

L’année 2019 s’annonce bien, avec ma sélection au Club des Explorateurs de lecteurs.com. Ma participation en 2018 avait été un vrai régal, je n’ai pas pu faire autrement que de postuler de nouveau. J’ai maintenant hâte de voir les premiers livres sélectionnés m’arriver !

De belles rencontres et soirées livresques ce mois-ci avec la découverte de l’univers de Laurence Peyrin grâce à Babelio.  Une plongée au cœur des éditions Charleston où nous avons pu tout apprendre du beau métier de l’édition. Ma première, mais sans doute pas dernière, participation à la soirée #livresetparlotte organisée par Charlotte Parlotte autour de la thématique des secrets de famille et des très beaux romans de Maggie O’Farrell, La Disparition d’Esme Lennox et de Caroline Caugant, Les heures solaires. Un très sympathique moment de discussion et de confrontation d’avis dans la cadre de l’Hôtel Littéraire Le Swann.

J’ai par ailleurs eu le plaisir d’être conviée au vernissage de l’exposition Helena Rubinstein : l’aventure de la beauté au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme. Une personnalité hors du commun et d’une extrême modernité.

Me voilà prête pour le moi d’avril, qui en termes de lecture, s’annonce plutôt enthousiasmant…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s