Femmes artistes

Montage Tamara_BertheJ’ai une grande admiration pour certaines artistes et notamment des peintres.

Déjà parce que je suis totalement incapable de dessiner et que chez moi les arbres ressemblent, au mieux, à de vieux plumeaux. Ensuite parce que je trouve admirable cette opiniâtreté qu’elles ont montré pour faire reconnaître leur art et leur talent. Plus généralement, je suis fascinée par ces femmes qui ont lutté pour faire ce dont elles avaient envie, qui se sont affranchies des chaînes que la société voulait leur imposer et cela dans différents domaines (art, mode, littérature, sciences…).

Et de fait, j’aime beaucoup lire des biographies, me replonger dans leurs histoires souvent peu communes, qui nous apprennent beaucoup sur le caractère humain et sur l’époque.

Et voilà donc deux femmes admirables pour lesquels j’ai craqué.

Tamara de LempickaTout d’abord la fabuleuse Tamara de Lempicka. Ma rencontre avec elle s’est faite au Musée des Beaux-Arts d’Orléans. Je suis littéralement tombée en amour devant son tableau intitulé Saint-Moriz. Les couleurs, le trait, le visage de la jeune skieuse, tout m’a enchantée dans cette toile peinte en 1929.

Et voilà qu’une écrivaine que j’aime beaucoup, Tatiana de Rosnay, vient de sortir une biographie consacrée à cette artiste fascinante. Comment résister à cela ? Bon, je n’ai pas résisté et je me suis ruée (on peut le dire) pour acheter le livre dès sa sortie. L’objet est magnifique, agrémenté des photos de la propre fille de Tatiana de Rosnay, Charlotte Jolly de Rosnay. Une plongée au cœur de la vie tumultueuse de l’exceptionnelle Tamara.

Berthe MorisotEnsuite Berthe Morisot, figure de proue de l’impressionnisme. D’elle, je connais les tableaux que Degas a peint en la prenant pour modèle et ses tableaux somptueux, dont peut-être le plus touchant, Le Berceau. Le livre de Jean-Daniel Baltassat, La Tristesse des femmes en mousseline, lu récemment m’a donné envie d’en savoir plus sur cette femme dont la peinture lumineuse est une ode à la vie familiale et dont les tableaux continuent de nous interpeller si longtemps après les avoir vus.

Et je tombe, totalement par hasard, sur cette biographie, écrite par Dominique Bona, membre de l’Académie française (et occupant depuis 2013 le fauteuil numéro 33 nous précise sa biographie). Bien sûr, le livre a aussitôt rejoint ma bibliothèque.

Tout cela est encore une fois affaire de femmes d’art, de lettres, de caractère !

Tamara par Tatiana – Sur les traces de Tamara de Lempicka – Tatiana de Rosnay ; Photographies Charlotte Jolly de Rosnay (Michel Laffont – octobre 2018)

Berthe Morisot, le secret de la femme en noir – Dominique Bona (Grasset – 2000 et Le Livre de Poche – 2002)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s