Retour à Martha’s Vineyard de Richard Russo

Lincoln, Mickey et Teddy sont amis depuis leurs années d’université. A l’époque, leur groupe comptait un quatrième mousquetaire, ou plutôt une quatrième : Jacy. Chacun des trois garçons étaient amoureux de Jacy mais la jeune fille était fiancée à un autre. En 1971, leur diplôme obtenu, ils décident de passer un dernier été à Martha’s Vineyard dans la maison de la mère de Lincoln. Un été comme un adieu à la jeunesse et à l’enfance puisque Mickey a été appelé pour aller faire la guerre au Vietnam et que leurs années d’études prennent fin. Jacy les accompagne pour ce dernier week-end. C’est à l’issue de ce séjour qu’elle va disparaître, renonçant à son mariage. Aucun d’entre eux n’aura plus jamais de nouvelles d’elle.  

En 2015, alors que Lincoln s’apprête à vendre la maison, les trois amis décident de se rendre à Martha’s Vineyard. Une sorte de pèlerinage pour les trois sexagénaires qui verront là une occasion de renouer les fils d’une histoire inachevée et de revenir sur les grandes étapes de leurs vies. Mais un séjour hanté par le souvenir de Jacy et par toutes les questions restées sans réponses après son départ. 

Richard Russo tel qu’en lui-même ! Voilà un auteur qui ne déçoit jamais. Il nous plonge ici dans un récit légèrement nostalgique en mettant en scène des personnages qui, à plus de soixante ans, ont des regrets, des frustrations et quelques remords. Des personnages qui ont des secrets les uns pour les autres même s’ils sont amis. Des personnages totalement humains donc. Ce séjour à Martha’s Vineyard est l’occasion pour eux d’ouvrir les portes du souvenir mais aussi, peut-être, de résoudre quelques problèmes restés en suspens à la suite de la disparition de Jacy. 

“Mais voilà le problème avec les mensonges, hein ? Pris séparément, ils ne pèsent pas lourd, sauf qu’on ne sait jamais combien il va falloir en raconter pour se protéger le premier, et bien sûr, ils s’additionnent. Avec le temps, ils se mélangent, jusqu’au jour où on se rend compte qu’ils n’ont plus d’importance en tant que tels. Mentir est devenu notre seconde nature. Et la personne à qui on ment le plus, c’est soi-même.” 

Tout au long du récit, Richard Russo entrecroise le destin de ces personnages en revenant sur leur cheminement parallèle, sur leurs années d’enfance et d’adolescence, la relation avec leurs parents puis sur leurs vies d’adulte. Des vies marquées par des événements divers qui les ont faits choisir une route plutôt qu’une autre. Lincoln est aujourd’hui agent immobilier, mari comblé, père et grand-père. Teddy, éditeur universitaire, n’a jamais pu construire de relations avec une femme et est un être très solitaire en proie à des crises d’angoisse. Mickey a poursuivi une carrière de rockeur, toujours sur les routes. Mais chacun des trois a été marqué par leur rencontre avec Jacy et par sa brusque disparition. Le voile se lève ainsi au fil d’une intrigue prenante et parfaitement maîtrisée, livrant peu à peu les clés de ces vies entremêlées. 

Difficile de qualifier ce roman qui est à la fois polar, roman de société, drame. Richard Russo nous emmène dans un voyage dans le temps et dresse des parallèles entre les époques. C’est, comme à chaque fois, finement observé, toujours très juste et les personnages sont attachants.  

Retour à Martha’s Vineyard – Richard Russo (Editions La Table Ronde – août 2020)  

A lire aussi, la chronique de A malin, malin et demi 

7 commentaires sur “Retour à Martha’s Vineyard de Richard Russo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s