Je suis le carnet de Dora Maar de Brigitte Benkemoun

Un fabuleux hasard met entre les mains de l’auteur un carnet, ou plutôt un répertoire daté de 1951, qui comporte les coordonnées de Breton, Eluard, Cocteau, la vicomtesse de Noailles….

Mais qui donc peut avoir fréquenté ces grands noms du monde artistique et culturel à cette époque ?

Très vite, l’auteur s’aperçoit qu’elle tient dans ses mains un carnet ayant appartenu à Dora Maar, photographe et peintre, maîtresse de Picasso. Commence alors une véritable enquête et un travail d’archéologue, qui de nom en nom présent dans le répertoire dresse le portrait en filigrane de l’artiste.

« « Comment va Dora ? » me demande-t-on souvent. À mes amis comme à mon éditeur, je réponds que « j’avance »… Mais non, je n’avance pas beaucoup. J’ai du mal avec elle. Le plus difficile est de s’attacher à une femme si différente et parfois si peu sympathique. »

Une manière habile et originale d’écrire une biographie par le biais de ceux que Dora a connu et de ses relations avec eux. De Picasso, bien sûr, en passant par Cocteau, Breton, Eluard, Lacan ou plus anecdotiques comme son plombier ou son vétérinaire ! Un portrait en creux qui laisse de côté l’œuvre de l’artiste pour s’attacher à sa vie et à ses rencontres.

« Elle n’est dupe de rien. Elle sait bien qu’on l’invite parce qu’elle est une légende vivante de l’art moderne et qu’on la présente toujours comme « la femme qui pleure ». Elle doit même savoir qu’on dit « la pauvre » et qu’on interdit aux autres invités de prononcer le nom de Picasso. »

Un portrait légèrement flou, qui laisse de nombreuses zones d’ombre, mais sans concession de cette femme ambiguë, qui tomba dans le mysticisme après sa rupture d’avec Picasso et qui possédait un exemplaire de Mein Kampf dans sa bibliothèque.

Je suis le carnet de Dora Maar – Brigitte Benkemoun (Editions Stock – mai 2019)

Merci aux Editions Stock et à NetGalley pour cette lecture

12 commentaires sur “Je suis le carnet de Dora Maar de Brigitte Benkemoun

    1. J’ai trouvé la façon de faire très originale parce qu’on n’a pas une biographie « frontale » mais un portrait « à travers » d’autres portraits. Très intéressant et surtout je ne connaissais pas bien l’histoire de Dora Maar

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s