Le roman de Molly N. de Sophie Carquain 

Molly Norris est caricaturiste. Elle vit à Seattle avec Grace, sa fille adolescente et son chien, Rachel. Un jour de 2010, Molly prend la décision de réagir face aux menaces faites aux créateurs du dessin animé South Park qui ont mis en scène Mahomet. Elle lance alors un concours de dessins représentants le Prophète. Mais très vite, elle réalise que les réactions la dépassent totalement.  Victime de menaces puis d’une fatwa, elle doit se résoudre à accepter la protection du FBI et à entrer dans le programme de protection des témoins. Elle disparaît alors totalement de la vie de ses proches et de ses amis, changeant de nom, de métier, de pays.  

Sophie Carquain s’empare de ce destin pour en faire un roman. Car bien évidemment, nous ne savons pas réellement où se trouve Molly et ce qui s’est passé depuis qu’elle a été “fantômisée” par le FBI. C’est donc à la fois à un travail d’imagination et à un travail journalistique et d’enquête que s’est livrée l’auteure pour nous raconter cette vie irrémédiablement changée.  

“ Chaque fantôme choisit son créateur, le hameçonne, le taraude, clins d’œil, chiquenaudes, petites tapes sur l’épaule – ce que nous, nous pensons être des indices -, puis l’habite. Obstiné, il ne le lâchera pas, conscient du fait que sa seule sépulture, c’est l’écriture. Il n’aura la paix, dans sa course blanche, que le jour où il pourra se réfugier entre les quatre murs d’un livre.” 

Tout est crédible dans ce récit et on oublie parfois que ce n’est pas la vraie vie de Molly qui nous est racontée. Elle-même journaliste, Sophie Carquain ne pouvait être que passionnée par cette histoire qui lui a été révélée alors que la France était sous le choc de l’attentat meurtrier de Charlie Hebdo. C’est au cours de l’un des reportages qui défilent à la télévision que lui apparaît le visage de la dessinatrice et qu’elle apprend que celle-ci est sur une liste de personnes à abattre. Celle-là même où figurait le nom de Charb. 

Sophie Carquain a rencontré, ou essayé de rencontrer, les amis de Molly pour obtenir des témoignages, mais aussi des gardes du corps pour comprendre le rôle de ces anges gardiens chargés de la sécurité des personnalités menacées. Le récit est donc un mélange de faits réels et d’un travail d’imagination pour essayer de comprendre ce que peut ressentir quelqu’un qui se trouve totalement dépassé par un engagement qui lui paraissait juste et qui l’a conduit à vivre dans la crainte constante et la clandestinité.  

On ressent ici parfaitement ce que peut être l’angoisse d’une personne dont la vie est menacée en permanence et qui doit rester sur le qui-vive pour ne pas risquer de dévoiler sa véritable identité. D’autant qu’à l’ère du numérique et des réseaux sociaux, cela relève d’une véritable gageure pour n’apparaître nulle part ! 

C’est aussi un très bel hommage rendu à ceux qui se battent pour la liberté d’expression, pour ceux qui l’ont payé de leur vie, pour ceux qui sont encore aujourd’hui menacés et qui ont choisi de vivre à visage découvert.  

Le roman de Molly N. – Sophie Carquain (Editions Charleston – janvier 2020)

4 commentaires sur “Le roman de Molly N. de Sophie Carquain 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s