La deuxième à droite, et droit devant jusqu’au matin ! de Christophe Pirotte

Gabriel Brown est un journaliste vedette à qui tout réussi. Heureusement marié à la belle Sami, son journal télévisé remporte un véritable succès auprès des téléspectateurs et ses rêves de grands reportages sont en train de se concrétiser. Et pourtant, en ce jour d’octobre 2017, un grain de sable va venir enrayer cette belle machinerie et la vie de Gabriel va totalement basculer. Comment en est-il arrivé à engager cette course poursuite qui lui a fait perdre le contrôle de sa voiture ? Et qui est cette mystérieuse Jo qui semble ressurgir de son passé ?

Levons tout de suite le voile sur cette histoire de titre, (pour ceux qui ne l’auraient pas identifiée) cette phrase est extraite du livre “Peter Pan and Wendy” de James Matthew Barrie. Et le pourquoi de ce choix s’éclaire à la lecture du récit.

Avec ce roman, Christophe Pirotte nous entraîne à la découverte de deux mondes : celui des médias et celui des méandres du cerveau !

En parallèle du Gabriel de 2017 qui vit son rêve professionnel tout en se posant des questions sur les envies de maternité de son épouse, se développe l’histoire du Gabriel de 1999 qui doit faire face à la mort de son grand-père adoré et à des sentiments amoureux naissants pour Sami. Ces deux époques se télescopent alors pour reconstituer le parcours de Gabriel et sa personnalité et nous faire comprendre ce qui lui est arrivé.

“Je venais d’entrer dans le monde des adultes. Un monde où les meilleures personnes ne sont pas immortelles. Un monde que je refusais d’intégrer.”

Christophe Pirotte nous conte l’histoire d’une ascension et d’une chute vertigineuses, la manière dont une personnalité se construit à partir de modèles, la douloureuse expérience de la perte, l’entrée dans l’âge adulte, le besoin d’assouvir ses rêves mais aussi celui de pouvoir renoncer.

J’ai parfois été gênée par l’ambiance “roman feel-good » du récit, car (et sans jugement de valeur) ce n’est pas un style que j’aime particulièrement et je trouve que cela retire de la force au récit, notamment à partir du moment où on sait ce qui se passe chez Gabriel (et que je ne dévoilerai évidemment pas ici). Certains dialogues sonnent, pour moi, un peu faux, notamment ceux avec la grand-mère de Gabriel. J’ai été, de fait, beaucoup plus emballée par la première partie du récit que par la seconde. Mais l’ensemble reste agréable à découvrir.

La deuxième à droite, et droit devant jusqu’au matin ! de Christophe Pirotte (Editions Une heure en été – mars 2021)

4 commentaires sur “La deuxième à droite, et droit devant jusqu’au matin ! de Christophe Pirotte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s