Les guerres intérieures de Valérie Tong Cuong

Ce nouveau roman de Valérie Tong Cuong est une plongée au cœur de la lâcheté et de l’égoïsme ordinaires. Ceux qui nous font détourner la tête, ceux qui nous font penser que quelqu’un d’autre interviendra, ceux qui nous font changer de trottoir.

Pax Monnier rentre chez lui pour se préparer pour un rendez-vous. Comédien, il a renoncé à ses rêves de gloire mais un coup de fil de son agent a relancé ses espoirs. Alors quand il entend des bruits de lutte qui proviennent de l’appartement du dessus, il n’a qu’un moment d’hésitation avant de finir de se préparer et de filer à ce rendez-vous qui peut changer sa vie. 

Puis il apprend que son voisin, un jeune étudiant du nom d’Alexis Winckler a été sauvagement agressé et laissé pour mort.  Le temps passe, Pax rencontre une femme, Emi, dont il tombe amoureux. Mais il se trouve qu’Emi est la mère d’Alexis.

Ce livre décrypte avec une grande justesse le mécanisme de la culpabilité. Avec ce style particulier de Valérie Tong Cuong, à la fois sensible et allant droit au but, le roman interroge sur les remords, les choix que l’on fait, la difficulté d’assumer.

« Tout bien pesé, il n’était pas pire qu’un autre. Tout était question d’occasion, cette occasion équilibrerait le monstre sommeillant en chacun de nous. La lâcheté était peut-être le caractère le mieux partagé dans ce monde : chacun l’expérimentait tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, et s’empressait aussitôt de la dissimuler. »

Alors oui, la trame peut paraître peu crédible. Quelle est le pourcentage de chance pour que Pax et Emi se croisent ? Valérie Tong Cuong s’en sort en inventant une histoire où Pax est consultant pour des entreprises pour lesquelles il met en place des jeux de rôle. J’ai choisi de croire à ce prétexte, parce qu’il fallait bien que ces deux personnages se rencontrent et se confrontent. Et parce qu’ils sont l’un et l’autre touchant dans leurs faiblesses et leur profonde humanité.

Les guerres intérieures – Valérie Tong Cuong (Editions JC Lattès – août 2019)

10 commentaires sur “Les guerres intérieures de Valérie Tong Cuong

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s