Ne dis rien, meurtre et mémoire en Irlande du Nord de Patrick Radden Keefe

1972 à Belfast, Jean McConville veuve et mère de dix enfants est enlevée chez elle et disparaît. Ses enfants n’auront plus jamais  de nouvelles d’elle. La fratrie finira éclatée, placée dans des orphelinats dont certains ne sortiront pas indemnes. Pourquoi Jean a-t-elle été enlevée et par qui ? Qui avait intérêt à faire disparaître cette femme apparemment sans histoire ? En suivant ce fil rouge Patrick Radden Keefe retrace l’histoire de l’Irlande des années 70 à aujourd’hui à travers une enquête journalistique particulièrement riche et documentée. C’est ainsi tout le conflit Nord-irlandais que le journaliste explore, entrant dans le fonctionnement de l’IRA, revenant sur les grands épisodes marquants de cette époque comme par exemple les attentats au Royaume-Uni ou les grèves de la faim des Blanket Men. Et jusqu’à l’élection en tant que  député de Gerry Adams et les scissions qui apparaissent au fil du temps entre les différents protagonistes dont les vues finiront par diverger. 

Je l’ai dit, c’est extrêmement bien documenté et le récit met à jour une bonne part de zones d’ombre de cette page d’histoire. Patrick Radden Keefe a pris le parti de réellement donner vie aux témoins de l’époque en suivant particulièrement certains d’entre eux comme Dolours Price ou Brendan Hugues. Ce sont ainsi tous ces portraits et points de vue croisés qui donnent toute sa force au récit et qui nous immerge dans les heures difficiles de l’Irlande.  Le livre  est aussi très intéressant par l’analyse qu’il fait des séquelles psychologiques qui restent même après avoir quitté une lutte qui s’est menée armée. Car poser des bombes, tuer des personnes (parfois même des compagnons d’arme considérés comme des mouchards), mener des grèves de la faim, ne sont pas anodins. Tout comme voir celui qui fut un meneur, Gerry Adams, pour ainsi dire rentrer dans le rang en accédant aux plus hautes fonctions politiques. Beaucoup se sont sentis trahis, abandonnés avec leur conscience et leur passé. 

“Et si les combattants craignaient les autorités, ils redoutaient encore plus leurs camarades. Quiconque violait la loi du silence risquait d’être taxé de mouchard. Et les mouchards se faisaient tuer.” 

Et que devient Jean dans tout cela ? Le travail d’enquête permettra de donner une piste et une hypothèse très crédible en ce qui concerne sa disparition.  

C’est extrêmement érudit mais toujours accessible même si on n’est pas familier de cette période des Troubles qui ont secoué l’Irlande et l’Angleterre. Il n’est pas surprenant que ce livre ait été largement remarqué (Prix Orwell du livre politique 2019 ; National Book Critics Circle Award pour la Non fiction 2019…). Une enquête journalistique très précise qui donne un bel éclairage sur cette période complexe aux nombreuses répercussions.  

Ne dis rien, meurtre et mémoire en Irlande du Nord – Patrick Radden Keefe (Éditions Belfond – septembre 2020) 

8 commentaires sur “Ne dis rien, meurtre et mémoire en Irlande du Nord de Patrick Radden Keefe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s