L’attaque du Calcutta-Darjeeling d’Abir Mukherjee

Ancien de Scotland Yard,le capitaine Sam Wyndham est arrivé à Calcutta depuis une quinzaine de jours quand le cadavre d’un haut fonctionnaire britannique est découvert, assassiné, dans une ruelle proche d’un bordel. Wyndham est aussitôt chargé de l’enquête, épaulé par un inspecteur adjoint, Digby, et par un sergent indien, Banerjee.

Dans l’Inde de 1919, les relations entre colonisés et colonisateurs sont extrêmement tendues et cette affaire de meurtre risque d’attiser les haines.

En parallèle, le capitaine est appelé sur les lieux de l’attaque d’un train postal. Peut-être le fait d’un groupe d’indépendantistes qui luttent contre la présence anglaise dans leur pays. Les deux affaires sont-elles liées et qu’est-ce que ce haut fonctionnaire faisait dans ce lieu mal famé de la ville ?

« Qu’est-ce que je fais là, dans ce pays où les indigènes vous méprisent, où le climat vous rend fou et où l’eau peut vous tuer? Et pas seulement l’eau, à peu près tout ici parait fait pour tuer un Anglais : la nourriture, les insectes, le temps. C’est comme si l’Inde elle-même réagissait à notre présence comme les défenses immunitaires réagissent à l’invasion par un corps étranger. »

J’ai beaucoup aimé ce polar qui mêle à la fois une enquête classique mais bien ficelée et un aspect historique sur les relations de l’Inde et de l’Angleterre après la première guerre mondiale. Wyndham se retrouve confronté à la corruption, à la relation complexe entre anglais et indiens dont son sergent est une illustration parfaite, au cynisme, aux secrets, aux mystères d’une culture qu’il ne connaît pas. Le tout en faisant face à un climat hostile et à un besoin pressant d’opium pour lutter contre les souvenirs qu’il a ramené de la guerre et survivre à la disparition de sa femme. 

L’enquête est intéressante et bien menée et la toile de fond passionnante. Le récit nous plonge totalement dans l’atmosphère de l’Inde et dans les contradictions de certains personnages à travers un contexte politique très particulier. C’est à la fois distrayant et instructif et très bien écrit. Ce roman est le premier titre d’une série qui mérite d’être lue.

L’attaque du Calcutta-Darjeeling – Abir Mukherjee (Editions Liana Lévi – octobre 2019)

4 commentaires sur “L’attaque du Calcutta-Darjeeling d’Abir Mukherjee

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s