Espace négatif de Nicolas Derder

En cette période de rentrée littéraire, il est bon de sortir des sentiers balisés pour découvrir de nouveaux horizons.

Espace négatif est le premier roman de Nicolas Derder, sorti il y a un peu plus d’un an.

Ludovic et Louise vivent ensemble, mais le quotidien et la routine ont eu raison de la passion amoureuse et ils sont devenus plus colocataires qu’amoureux. Jusqu’au jour où Ludovic succombe à la passion pour une autre femme.

Sur cette trame assez convenue, Nicolas Derder semble dresser le portrait de trentenaires en quête d’eux-mêmes, happés par la vie, les réseaux sociaux et le souci du paraître, qui oublient tout simplement de se consacrer à ce qu’ils ont déjà et aux personnes qu’ils aiment. Mais ils nous lance surtout sur quelques fausses pistes pour en arriver à un final totalement inattendu. Car cette histoire va bien au-delà d’une histoire d’adultère.

« Lorsque j’entre dans l’appartement, Louise tourne un regard indifférent vers moi, un regard qui ne dure pas plus d’une seconde et retourne vers son programme télé. J’ai envie de me doucher. Je lui jette un salut le plus neutre possible, le moins coupable. »

Raconté du point de vue de Ludovic, qui jette sur le monde, son travail et sa propre vie un regard désabusé, ce récit nous entraîne dans une histoire qui tient à la fois du roman dramatique et du thriller.

Car Ludovic se laisse peu à peu entraîner par sa mystérieuse Aline sur des chemins tortueux.

Si on sent très vite des fêlures chez Ludovic, la fin du livre est totalement surprenante. Et l’ensemble du roman si bien maîtrisé qu’on ne voit pas du tout arriver ce dénouement.

Ce récit, qui paraît simple de prime abord, est en fait un récit autour des faux-semblants, des interprétations hâtives, de la part d’ombre de chacun. Il faut être attentif aux petits détails que l’auteur distille pour bien saisir tous les aspects des personnages et percevoir les indices qui peuvent mettre le lecteur sur la voie.

Mais il me semble que je commence à en dire trop. Je m’arrête donc là.

Un mot encore sur le style de l’auteur qui est vif, fait de phrase courte. Pas de fioritures stylistiques, on va à l’essentiel et c’est percutant.

Espace négatif – Nicolas Derder (juillet 2018)

9 commentaires sur “Espace négatif de Nicolas Derder

      1. J’ai essayé de surprendre un minimum. Certaines questions restent en suspens qui devraient trouver des réponses, ou des éclairages, sur un tome 2 (mais pas forcement une suite). En développement pour l’instant.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s