Des humains sur fond blanc de Jean-Baptiste Maudet

Tatiana, scientifique de Moscou, est envoyée en Sibérie car des rennes contaminés par la radioactivité ont été signalés. Pour cette expédition, elle se retrouve flanquée d’Hannibal, pilote d’avion retraité et jamais à cours de blagues, et de Neva, une jeune femme qui doit lui servir d’interprète.

Ce trio improbable se retrouve embarqué dans un vieil avion, en route pour leur destination finale. Mais les éléments, la météo et l’immense Russie vont semer d’embûches leur voyage et les contraindre à vivre une expérience totalement différente de celle à laquelle ils s’étaient préparés.

Je découvre cet auteur, pourtant lauréat du Prix Orange du livre avec son premier roman Matador Yankee, et je ressors de cette lecture conquise par les personnages et l’atmosphère de ce roman de voyage et d’aventure.

Voyage aussi bien à travers les paysages frigorifiants de Russie que dans les histoires de chacun des membres de trio insolite.

« Tatiana tremble de le tenir dans ses bras, c’est un homme qui ne vaut pas moins qu’un autre homme, un homme miraculeusement plaqué contre son corps. Elle en a le vertige ; elle et lui réunis, s’acquittant du hasard. Ils auraient pu ne pas naître, leurs ancêtres auraient pu mourir cent fois avant de donner la vie et pourtant, quelque part en Sibérie, ils dansent. Il n’y a qu’elle pour penser à des trucs pareils, comme si toujours elle se regardait vivre d’en haut, depuis l’univers. »

De leur réunion vont naître des situations parfois cocasses, parfois émouvantes. Les trois personnages sont, chacun à leur façon, attachants. Tatiana, son intelligence et sa soif de liberté qui cache ses blessures d’enfance, et notamment l’arrestation et la disparition de son père, bien enfouies au fond d’elle. Hannibal qui dissimule sa sensibilité sous des dehors ironiques et blagueurs. Neva et sa fragilité de jeune femme à peine sortie de l’enfance et trop vite grandie.

C’est grâce à eux que l’épopée prend toute son ampleur, grâce à leur complémentarité et à la solidarité qui va naître entre eux au cours de leur voyage. Aidé aussi par une description précise de la nature, à la fois magnifique et hostile.

C’est totalement dépaysant, amusant, rempli d’humanité.

Et ça me donne furieusement envie de découvrir son précédent roman !

Des humains sur fond blanc – Jean-Baptiste Maudet (Editions Le Passage – janvier 2020)

6 commentaires sur “Des humains sur fond blanc de Jean-Baptiste Maudet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s