Août 2018

Bilan aoûtLe mois d’août est synonyme d’un beau bilan lecture !

Après des vacances ensoleillées en Bretagne et avant une rentrée qui s’annonce chargée, le mois d’août est une espèce de parenthèse de tranquillité où le téléphone ne sonne pas au bureau, où les journées sont calmes et où je peux prendre le temps de lire avec plus d’assiduité.

Parmi mes 8 lectures, j’ai fait quelques belles découvertes d’autant que pour 7 de ces auteurs c’était le premier roman que je lisais d’eux !

Les premiers jours du mois d’août ont été consacrés à la lecture de deux romans de la rentrée littéraire lus dans le cadre des #explolecteurs de Lecteurs.com.

J’ai eu en effet la chance d’être sélectionnée pour participer à cet événement et j’en dirais bientôt plus sur cet épisode passionnant de ma vie de lectrice.

Parmi les 4 livres qui me sont échus se trouvaient Midi de Cloé Korman et Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon. Une vraie claque que ce roman très atypique et dont l’histoire est totalement addictive, je partagerai très vite mes avis sur ce blog et sur Instagram.

IMG_3311.JPGJ’ai déjà dit (et redis) tout le bien que je pense d’Un chemin plutôt qu’un autre de Geoffrey Dartoy. Ce livre magnifique et émouvant est une jolie leçon de vie, de courage, d’espoir et d’amour.

 

 

L’étrange disparition d’Esme Lennox de Maggie O’Farrell restera probablement parmi mes livres préférés, et en tous les cas un vrai coup de cœur de ce mois d’août.Maggie O'Farrell

Bizarrement, j’ai lu dans le même mois Sandrine Destombes (Les Jumeaux de Piolenc), Lorraine Fouchet (Entre ciel et Lou) et Catherine Bardon (Les Déracinés), trois auteures rencontrées dans des cadres différents.

Pour Sandrine Destombes, c’était dans le cadre d’un brunch organisé par Lucile, du blog  L’œil de Luciole. Un moment de rencontre passionnant et des échanges très riches entre l’auteur et les participants dans le très joli cadre du Café Livres.

Pour Lorraine Fouchet, Saint Maur en Poche a été le cadre de nos échanges au sujet de sa belle île de Groix.

Quant à Catherine Bardon, j’ai eu le plaisir d’assister à son intervention à l’UNESCO où elle présentait son livre.

Si leurs univers sont très différents ces trois auteures ont en tous les cas le point commun d’être extrêmement sympathiques et accessibles.

ProvidenceEt le seul auteur que je connaissais déjà, Valérie Tong Cuong avec Providence a confirmé son style, mélange de légèreté et de sensibilité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s