Le saut de la mariée de Christine Bernard

Il fait chaud en cet été 1927 lorsque Bernard et Marie-Louise Baillet, jeunes mariés, arrivent à bord de leur Packard rutilante dans le village de Guillaumes. Ils ont fait forte impression aux habitants du village. Mais quelques heures plus tard, Marie-Louise est retrouvée morte au pied d’un pont et Bernard très sérieusement envisagé comme coupable par le brigadier Olivesi en charge de l’enquête.  

En partant d’un fait réel qui a eu lieu dans les Alpes-Maritimes quelques années après la fin de la première guerre mondiale, Christine Bernard mène tambour battant un récit qui confronte le parisien un peu trop fier à un brigadier de province auquel on ne la fait pas !  

C’est vif et drôle. On n’est d’ailleurs pas surpris de découvrir que ce texte est aussi une pièce de théâtre car on l’imagine assez bien joué et on visualise très facilement les personnages qui vivent dans ce village et ce parisien que le destin a malencontreusement guidé ici. Car oui, le marié a des choses à cacher que le brigadier, aidé d’une propriétaire d’hôtel perspicace, mettra à jour au fil du récit.  

“La chaleur aidant, les relations entre les deux hommes se dégradaient rapidement et les rancœurs qui opposaient traditionnellement des compatriotes de régions différentes refaisaient surface. L’ingénieur demanda bientôt au brigadier s’il était Corse.  

Oui, pourquoi ?  

Le nom, Olivesi… Et puis la lenteur aussi…” 

Christine Bernard s’amuse des a priori et des antagonismes qui naissent entre un parisien apparemment riche et qui a des relations et les habitants d’un village de province. Chacun observe l’autre, le toise, le juge. L’auteure dresse aussi le portrait de quelques-uns de ces habitants et leur histoire nous en dit beaucoup sur cette France qui se relève de quatre ans de guerre. Car au-delà de savoir si Bernard Baillet est finalement responsable de la mort de sa jeune épouse, c’est surtout la galerie de personnages savoureuse qui est ici à apprécier.  

Le saut de la mariée – Christine Bernard (Les Editions la Gauloise – mars 2018) 

2 commentaires sur “Le saut de la mariée de Christine Bernard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s