Manies ennemies de Pauline Liétar

Lucie est mariée et mère de deux jeunes enfants. Sujette à des troubles obsessionnels compulsifs et à une culpabilité débordante suite au suicide de sa mère, elle est constamment persuadée qu’elle a renversé des cyclistes ou blessé des enfants. Et les anxiolytiques et antidépresseurs qu’elle gobe comme des bonbons ne semblent pas beaucoup l’aider. Mais lorsqu’un jour le jeune Guilhem disparaît après avoir croisé la route de Lucie, celle-ci croit que son pire cauchemar s’est réalisé : celui d’avoir fait du mal à quelqu’un. Elle se lance alors dans une quête éperdue pour savoir ce qui est arrivé au jeune garçon. Une enquête qui la conduira par ailleurs à comprendre ce qui est réellement advenu à sa mère.  

“ Pendant son adolescence, elle avait bien vu sa mère devenir de plus en plus maussade, insatisfaite de la vie et instable, mais elle était sûre que la disparition brutale de son cheval avait créé le déclic, la pulsion de mort. Et cet élan, c’est elle, Lucie, qui en était responsable.” 

L’ensemble du récit est assez divertissant même s’il y a beaucoup d’invraisemblances. Il a le mérite de mettre en scène une héroïne assez atypique, scientifique au QI hyper développé et envahie de TOC qui transforment sa vie en véritable enfer. Son implication dans les recherches et dans l’enquête alors qu’elle pense être responsable de la disparition de l’adolescent donne un côté original au roman et on pardonne bien volontiers les rebondissements auxquels on croit pourtant difficilement.  

On lira donc sans déplaisir ce roman à suspens si l’on cherche une bonne distraction. 

Manies ennemies – Pauline Liétar (Editions Sud-Ouest – septembre 2021) 

9 commentaires sur “Manies ennemies de Pauline Liétar

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s