Tout ce qui est à toi brûlera de Will Dean 

Thanh Dao a quitté clandestinement son pays natal, le Vietnam, avec sa sœur pour ce qui devait être une vie meilleure en Angleterre. Mais sur place, c’est un véritable cauchemar qui s’est abattu sur elle. Séparée de sa sœur, elle se retrouve mariée à un fermier qui la garde prisonnière dans cette maison perdue au milieu de nulle part et où personne ne vient jamais. Depuis sept ans, elle vit là. Ses tentatives de fuites se sont soldées par des échecs et elle est victime des brimades, des violences et des punitions à répétition que lui inflige le monstre chez qui elle vit. Jusqu’à ce que l’arrivée d’un enfant, fruit des viols qu’elle subit, vienne redonner courage à celle qui a été rebaptisée Jane pour lutter et chercher un moyen de s’échapper. 

Ce récit se lit en apnée totale et il est quasiment impossible de s’en détacher avant le dénouement. Le sujet de la séquestration est évidemment un thème récurrent en littérature et qui peut sembler un peu facile pour faire naitre l’angoisse chez le lecteur. Mais Will Dean sait y mettre quelque chose de différent qui captive le lecteur.  

“ La caméra me regarde frotter le sol de la salle de bains, la cuvette des toilettes avec leur chasse d’eau fendue et la baignoire en fer glacé. J’utilise de l’eau de Javel, mais les taches ne partent pas. Rouge brunâtre près de la bonde. Les taches de moisissure surgissent ici et là, il faut récurer le plafond avec des éponges grattoirs et le repeindre avec un enduit spécial. La caméra me suit.” 

Quasiment tout se joue sur un plan psychologique plus que physique. Car Jane n’est pas entravée. Elle est libre de ses mouvements. Et c’est ce qui est pire que tout, parce qu’en réalité son bourreau a su créer autour d’elle toutes les conditions pour qu’elle finisse par ne même plus avoir l’idée de fuir. C’est dur, éprouvant autant pour Jane que pour le lecteur d’autant que le récit est fait par la jeune femme et qu’on entre totalement dans ses pensées. On éprouve avec elle ses souffrances, tant physiques que mentales, on ressent ses peurs, mais aussi ses espoirs aussi faibles soient-ils et auxquels elle se raccroche. Car il en faut, finalement, du courage et de l’espoir pour traverser ces sept années sans avoir tenté de mettre fin à ses jours à défaut de pouvoir s’échapper. Et c’est la présence de sa sœur, quelque part en Angleterre, qui pousse Jane – Thanh Dao a continué de vivre et de subir. Comme l’arrivée de sa petite fille sera l’un des éléments déclencheurs pour envisager que la fuite soit possible.  

Un livre qu’il vaut mieux éviter de lire avant de dormir tant l’angoisse est palpable à chaque page et l’atmosphère oppressante.  

Tout ce qui est à toi brûlera – Will Dean / Traduction Laurent Bury (Editions Belfond – mars 2022) 

4 commentaires sur “Tout ce qui est à toi brûlera de Will Dean 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s