Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon

Une douce lueur_Ch. GrelouCette chronique est un peu tardive, je l’avoue, puisque j’ai lu ce livre en août dans le cadre des Explorateurs de la rentrée littéraire de Lecteurs.com. Il a été pour moi une vraie révélation !

Je n’avais jamais lu de livre de Dan Chaon et le moins que l’on puisse dire c’est que cette première lecture démarre fort et donne très envie de découvrir d’autres romans de l’auteur !

Il me reste encore deux livres dont je dois vous parler, qui ont aussi été lus grâce à cette opération. 

L’histoire débute en 2011 avec Dustin. Ce psychologue quadragénaire, marié et père de deux fils, apprend que son frère adoptif, Rusty, vient d’être libéré de prison et surtout innocenté du quadruple meurtre de leurs parents, oncle et tante, presque 30 ans plus tôt. Ce sont notamment les témoignages de Dustin et de sa cousine Kate qui avaient fait pencher la balance à l’époque.

En même temps, l’un de ses patients, policier en arrêt maladie, lui demande de l’aider à mener une enquête sur ce qui pourrait bien être des meurtres en série, qui visent des étudiants.

Et pour finir, sa femme lui apprend qu’elle souffre d’un cancer.

Difficile de résumer ce livre qui ne raconte pas une histoire linéaire et dans un ordre chronologique mais fait de nombreux va-et-vient entre plusieurs époques pour nous éclairer sur ce qui est arrivé et jongle entre les événements.

Ainsi le récit offre plusieurs niveaux de lectures, et des points de vue différents sur l’histoire et les personnages de Dustin et de Rusty selon les périodes ainsi que sur l’enquête concernant les meurtres des étudiants. Les trajectoires se télescopent et tous ces fils entremêlés tissent un roman dense et complexe qui peut parfois légèrement égarer le lecteur.

Pour ma part, j’ai été littéralement captivée par ce roman et par l’écriture de Dan Chaon. L’ambiguïté des personnages et des rapports entre Dustin et Rusty, entre Dustin et ses cousines ou avec ses fils à l’époque la plus récente du roman ainsi que l’enquête parallèle sur les meurtres d’étudiants concourent à installer une ambiance légèrement trouble et anxiogène qui ne fait que s’accentuer au cours de la lecture.

Même la mise en page est chamboulée avec des espaces en plus, des passages à la ligne intempestifs, l’utilisation de colonnes où la brusque interruption des phrases… tout est vraiment fait pour sortir le lecteur de sa zone de confort habituelle et le garder captif tout au long de l’histoire.

Voilà un livre qui restera pour moi une vraie découverte et qui nécessite très certainement une seconde lecture pour bien en apprécier toutes les subtilités.

Une douce lueur de malveillance – Dan Chaon (Albin Michel – août 2018)

Un grand merci à Lecteurs.com pour cette lecture en avant-première de la rentrée littéraire. 

3 commentaires sur “Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s