Harold Cummings prend la tangente de Steven Boykey Sidley

20181205_192052126_iOS.jpgSous des aspects de comédie ce livre pose des questions sur le sens de la vie et sur la façon dont on la mène.

Harold Cummings est un retraité pour qui la vie semble, apparemment, avoir été clémente. Une femme dévouée et aimante, deux enfants, une jolie maison, une vie paisible, un travail qui lui permet d’avoir une vie et une retraite confortables.

Mais Harold se pose des questions. N’est-il pas passé à côté de sa vie et d’expériences intéressantes à force de ne pas oser sortir du droit chemin ? Alors Harold se lance des défis ! Profitant de l’absence de sa femme, Millie, il part en quête d’un autre lui, son double moins prévisible, moins sage. Son vrai moi ?

« J’ai résisté à toutes les tentations pendant plus de soixante ans. Et, depuis peu, ça me dégoûte, alors j’ai pris la décision – en toute conscience – de m’écarter un peu du droit chemin. »

Nous le suivons donc d’expérience en expérience (se faire tatouer, avoir des rapports tarifés, fumer du crack, voler, se battre…), enchaînant en un laps de temps record tout ce qu’il n’a jamais osé faire.

Drôle, incisif, cynique, le roman de Steven Boykey Sidley raconte le temps qui passe, les chemins qu’on choisit de prendre, notre rapport aux événements et aux personnes. Harold est un père qui pense avoir fait ce qu’il fallait pour élever ses enfants, mais les connait-il vraiment, ont-ils créé de vrais liens ? Il semble que non. Et Millie, sa femme, la connait-il si bien qu’il le pense, n’aspire-t-elle pas elle aussi à autre chose ?

J’ai trouvé ce livre profondément mélancolique sous des dehors amusants. Les situations cocasses se succèdent mais laissent chaque fois un fond d’amertume car finalement Harold remet en question toute son existence. Et peut-il vraiment rattraper le temps perdu et revenir sur ce qu’il lui semble avoir raté ?

Harold Cummings prend la tangente – Steven Boykey Sidley (Éditions Belfond – octobre 2018)

Merci aux Editions Belfond et à NetGalley France pour cette lecture.

2 commentaires sur “Harold Cummings prend la tangente de Steven Boykey Sidley

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s