UnPur d’Isabelle Desesquelles

Julien et Benjamin sont jumeaux. Auprès d’une mère légèrement fantasque mais débordante d’amour ils vivent heureux jusqu’à ce qu’un prédateur fasse exploser ce trio solaire.

1976, alors qu’ils sont en vacances en Italie, Benjamin est enlevé. Il a huit ans. Il vivra cinq ans d’enfer avant d’échapper au monstre qui lui a volé son enfance.

Quarante ans après l’enlèvement, un procès s’ouvre, mais ce n’est pas celui du ravisseur. Celui qui est sur le banc des accusés, c’est Benjamin.

Âme sensible s’abstenir ! Ce roman est une plongée au plus profond de la noirceur humaine, une exploration incisive du mal. Il faut avoir le cœur bien accroché pour venir à bout de ce livre et pas seulement sur les cinq années que dure la captivité de Benjamin. Car ces années seront évidemment lourdes de conséquences pour l’enfant devenu adulte.

« Je ne te demanderai rien, Julien, sur votre vie sans moi. On se roule soi-même à se vautrer dans ce qui aurait pu être. La culpabilité en fait son miel. Elle a mordu mon âme, en a déchiqueté un bon morceau, ça ne se recoud pas. »

Les scènes s’enchaînent retraçant les quarante ans de vie de Benjamin, ses souffrances, les séquelles inévitables et son impossibilité à renouer avec sa vie passée.

Mais aucune trace chez Isabelle Desquelles d’une démonstration en force ou d’une quelconque provocation, tout dans l’écriture est fait avec sensibilité et une certaine retenue. Difficile en effet de ne pas s’embourber dans un sujet aussi puissant que celui-ci, et l’auteur y met ce qu’il faut de questionnements et d’humanité pour ne pas sombrer dans le sordide.

« C’est tellement facile de blesser un enfant. Un petit on peut le bousiller, juste pour voir, et en être impuni. Recommencer, franchir la limite, et on y va. »

La lecture demeure éprouvante et rude, heureusement, pourrais-je dire, le livre ne fait qu’un peu plus de 220 pages. Mais quelle intensité !

UnPur – Isabelle Desesquelles (Editions Belfond – août 2019)

19 commentaires sur “UnPur d’Isabelle Desesquelles

  1. Une auteure française que j’apprécie énormément. Je l’ai découverte en 2018 avec son précédent roman. Des romans forts et percutants où l’émotion entraine l’âme dans ce qu’il y a de plus sombre et magnifique. 🙂

    J'aime

      1. Je n’ai lu que celui ci et « Je voudrais que la nuit me prenne » qui est juste sublime. Je n’avais jamais pris le temps de visiter ton blog et je suis impressionnée par toutes tes lectures et tes avis 🙂

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s