Le cercle des anciens détenus anonymes de Sylvia de Jésus

Drôle de destin que celui de Frédéric Legras. Né sous X, il est pris en charge par une famille d’accueil qui lui donnera un petit frère, Maurice. Lorsque l’histoire commence, Frédéric assiste à une réunion des anciens détenus anonymes après être sorti de détention quelques temps plus tôt. Ces séances sont autant d’occasion de revenir sur la vie de Frédéric mais aussi sur ce qui l’a amené derrière les barreaux. Et aussi de faire la connaissance des autres membres du cercle : Momo, Gilles, Pavlov, Cristina et Jérôme. Qui tous ont une histoire à raconter.  

Au fil de la narration, on comprend très vite que tout n’est pas si simple et que l’histoire de Frédéric est émaillée de zones d’ombre, comme par exemple la présence énigmatique et violente de Mike, son codétenu, avec qui il semble avoir passé un pacte. Ou la mort de Maurice et de Jeanne avec qui Frédéric entretenait une liaison. 

Sylvia de Jésus nous entraîne dans les méandres du cerveau humain et de la culpabilité en compagnie d’une pléiade de personnages hauts en couleurs et avec un style qui alterne habillement suspens, humour et émotion.  

On comprend très rapidement que le personnage de Frédéric est bien plus complexe qu’il n’y parait et on soupçonne assez vite ce qui l’habite. Même si on se demande jusqu’au bout comment les morceaux vont s’imbriquer pour constituer le puzzle dans son entier. 

« Le drame de l’absence, c’est comme un coup de poignard permanent dans le ventre. Jamais je n’aurais pensé que ça puisse faire mal à ce point. J’ignorais même que ce vide dévastateur pouvait exister. Il mise sur le vide absolu… En art, on appelle cela le minimalisme. J’étais un artiste des sentiments, un expert des émotions épurées. » 

Il est parfois d’ailleurs difficile de s’y retrouver dans tous les fils que l’auteure tire au fur et à mesure du récit, mais cela ne fait que renforcer l’atmosphère du roman qui est faite de questionnements, de doutes, et d’histoires entremêlées pour former un grand tout finalement cohérent. 

C’est un récit parfaitement mené qui tient en haleine jusqu’à la fin. 

Le cercle des anciens détenus anonymes – Sylvia de Jésus (Editions Terres de l’Ouest – novembre 2019) 

4 commentaires sur “Le cercle des anciens détenus anonymes de Sylvia de Jésus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s